Slider

Les maisons de crédit en France

Une maison de crédit est une institution financière qui a pour rôle la distribution du crédit. Cet organisme, réglementé par la loi, à la possibilité de fournir des moyens de paiement. Il permet de répondre à un besoin de financement avec des facilités de remboursement et des taux qui lui sont adaptés.

Une maison de crédit peut-être :

Dans tous les cas, l’établissement concerné devra être autorisé à accorder un prêt.

Liste des maisons de crédit en France en 2020 :

Quelle gamme de prêts peut proposer une maison de crédit ?

Une maison de crédit propose très généralement les produits suivants : le crédit à la consommation, le crédit immobilier et le rachat de crédits.

Le crédit à la consommation est le type de prêt le plus courant. Ces crédits sont compris entre 200 et 75 000 euros, avec une durée minimale de trois mois. Un « crédit conso » permet de financer tous les besoins non immobiliers tels que :

– l’achat d’un véhicule

– un voyage

– la réalisation de travaux

– les études des enfants

– les dépenses courantes avec le crédit renouvelable

– etc.

Comme tout crédit, le crédit immobilier a des taux spécifiques à chaque organisme prêteur.

C’est pourquoi les éléments suivants varient en fonction de l’organisme sollicité :

– le montant maximum empruntable

– les frais de dossier

– la durée de remboursement

– le taux d’intérêt

Le rachat de crédit permet de regrouper toutes les mensualités actuelles en un seul crédit. Le nouvel organisme de prêt équilibre l’ensemble des crédits auprès des différents créanciers et les remplace par un nouveau contrat à un taux plus avantageux mais avec une échéance plus longue.

Il existe trois types de rachat de crédits

– le rachat de crédits à la consommation

– le rachat de crédit-relais

– le rachat de prêt immobilier

Les documents à réunir pour valider sa demande auprès de la maison de crédit

La demande de prêt aux maisons de crédit doit être accompagnée des documents suivants relatifs à :

– une pièce d’identité ou un permis de séjour en cours de validité

– un livret de famille, un livret de mariage, un certificat PACS ou un contrat de mariage le cas échéant

– des statuts et KBIS si votre demande est faite dans le cadre d’une SCI

– un jugement de divorce ou l’accord définitif ou l’acte de liquidation

– une copie recto-verso de la carte d’identité

– un contrat de bail et la dernière quittance de loyer si vous êtes locataire

– un justificatif de domicile de moins de 3 mois mentionnant votre nom et l’adresse où vous résidez (EDF, facture de téléphone, …)

– une attestation manuscrite d’hébergement datée et signée par l’hôte si vous êtes hébergé gratuitement

– un titre de propriété et un avis de taxe foncière dans le cas où vous êtes déjà propriétaire

– si vous êtes un salarié : vos 3 dernières fiches de paie et une attestation de travail mentionnant la date d’entrée en fonction ou le contrat de travail

– si vous êtes une profession libérale : le dernier avis d’imposition

– si vous êtes un dirigeant d’entreprise indépendant : vos 3 derniers bilans, KBIS et statuts

– votre tableau d’amortissement des différents prêt en cours de remboursement.

– un RIB (relevé d’identité bancaire)

Sachez que si un prêt est souscrit par plusieurs co-emprunteurs, chaque co-emprunteur devra apporter un exemplaire des documents requis par la maison de crédit.

Qu’est-ce que le TAEG ?

Le taux annuel effectif global (TEAG) désigne le taux d’intérêt offert par une maison de crédit ou une banque. Le TAEG évalue le coût global d’un d’un crédit, qu’il soit immobilier ou à la consommation. Les établissements de crédit sont tenus d’afficher la valeur du TAEG dans leur publicité. Le TAEG comprend :

– les frais, c’est-à-dire les rémunérations et les commissions à payer tels que les frais administratifs

– le taux d’intérêt

– les primes d’assurance, lorsque l’assurance est souscrite en même temps que le prêt lui-même auprès de la banque prêteuse pour un prêt immobilier.

Le rôle des assurances facultatives

Ces assurances sont divisées en trois garanties. Chacune couvre l’emprunteur d’un risque majeur :

Le risque le plus important pour les proches en cas de décès est d’hériter des dettes. Il se peut qu’ils ne puissent pas recevoir l’héritage qui a servi à payer les dettes. Ces situations, qui se produisent beaucoup plus souvent qu’on ne le pense, conduisent la plupart des maisons de crédit à exiger une assurance décès.

La période pendant laquelle une personne n’est plus en mesure de travailler en raison d’une maladie ou d’un accident est appelée « période d’incapacité ». En principe, cette incapacité, qu’elle soit temporaire ou permanente, prive l’emprunteur de sa principale source de revenus. Cette couverture protège contre ce risque.

La perte d’un emploi, et ainsi la diminution des revenus réguliers, peut compromettre les paiements mensuels du prêt. L’assurance contre la perte d’emploi sert donc à protéger contre ce risque.

À noter que si un retour à l’emploi survient, il est nécessaire pour l’emprunteur de prendre en charge les mensualités restantes jusqu’à la fin du contrat. La garantie perte d’emploi est soumise à des conditions bien précises qu’il est important de connaître en détail.

Questions fréquentes sur les maisons de crédit

Pourquoi une maison de crédit qui émet une carte bancaire vous propose-t-elle un débit différé alors que vous n’avez pas de dépôt chez elle ?

Un débit différé est un crédit. Il s’agit d’une ligne de crédit dont le montant est plafonné. L’intérêt de cet établissement est donc basé sur la commission perçue à la fin du mois sur les intérêts calculés sur la somme utilisée dans cette facilité de crédit renouvelable.

Quel est le principal organisme qui accorde des prêts universitaires aux étudiants en France ?

Tout simplement, ce sont les banques ou les maisons de crédits traditionnelles. Vous devez prendre rendez-vous avec un conseiller financier qui décide si le prêt doit être accordé ou pas. Et il est parfois nécessaire de s’adresser à plusieurs établissements avant d’obtenir une réponse positive.

Puis-je rembourser un prêt par anticipation ?

Oui, il est tout a fait possible de rembourser un prêt par anticipation, qu’il s’agisse d’un remboursement partiel ou total.

 

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.